Natura 2000 : CAP LARDIER - CAP TAILLAT - CAP CAMARAT

Blog relatant les avancées de la démarche Natura 2000 mise en oeuvre par l'Observatoire Marin du Littoral des Maures sur le site FR 9301624 dit des Caps Lardier, Taillat et Camarat.

lundi 20 août 2007

Les 3 caps frappés par un incendie

carto_zone_incendi_ePour la deuxième année consécutive, le site des 3 caps a été touché par un incendie. Après les 56 ha réduits en cendres dans les environs du Cap Camarat en août 2006, ce sont 34 ha, en majeure partie des propriétés du Conservatoire du Littoral entre l'Escalet et le Cap Taillat sur la commune de Ramatuelle, qui ont été détruits par un incendie le 24 juillet dernier.

Au-delà de l'impact visuel non négligeable sur cette portion du littoral extrêmement fréquentée, le sinistre a de lourdes conséquences sur la faune et  la flore du site.

incendie_taillatD'un point de vue floristique, le feu a ravagé nombre d'habitats d'intérêt communautaire parmi lesquels des matorrals à palmiers nains, des pinèdes à pins parasols, de la suberaie (forêt de chênes liège), allant jusqu'à brûler des pieds de barbes de Jupiter à quelques mètres de la mer. L'aspect paysager du site est également atteint avec la disparition des formations végétales "en tunnel" qui jalonnaient le sentier du littoral jusqu'au cap Taillat, lui apportant un charme indéniable.

D'un point de vue faunistique, la zone touchée comportait la plus forte densité de tortues d'Hermann du site des 3 Caps, au regard de l'inventaire réalisé par l'équipe du CEEP. L'inventaire post-incendie réalisé par les gestionnaires du site a permis de dénombrer 6 individus calcinés et 1 survivant. Aucune des tortues qui avaient été marquées lors de l'inventaire Natura 2000 n'ont été retrouvées. S'agissant des autres reptiles, des orvets calcinés ont été observés, alors que quelques tarentes ont survécu dans les fissures des rochers.

Dans la perspective de suivre au mieux l'évolution de la zone incendiée, un protocole de suivi de la population de tortue d'Hermann devra être mis en oeuvre dès 2008. De même en ce qui concerne le suivi de la reconquête végétale du site : des préconisations pour une restauration et une gestion post-incendie adaptées seront fournies par les experts d'ECOMED (prestataire en charge de la cartographie des habitats naturels).

Pour limiter l'érosion du sol sur cette zone abrupte et permettre à la végétation de repartir dans les meilleures conditions, des travaux de fascinage ont été entrepris dans les jours qui ont suivis. Certains équipements en bois (ganivelles, passerelles, rampes, barrières,...) qui avaient été installés par les gestionnaires afin de sécuriser le sentier du littoral, ont été détruits par le feu. Le soutien financier du Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres, de la Région PACA, du Conseil Général, et de la commune de Ramatuelle a permis de démarrer les premiers travaux de réhabilitation et de sécurisation du site.

Notez par ailleurs qu'un appel aux dons a été lancé pour participer au financement des actions de réhabilitation du site: une souscription est ouverte auprès de l'association des exploitants de plage de Pampelonne ainsi qu'en mairie de Ramatuelle. Les dons recueillis seront remis au Conservatoire du Littoral, propriétaire du site.

Pour en savoir plus sur l'incendie...

pdf  Article de Var matin du 25 juillet 2007 [960 Ko]

pdf  Article de Var matin du 26 juillet 2007 [814 Ko]

pdf Article de Var matin du 4 août 2007 [814 Ko]

 

Posté par natura2000 à 10:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    zone incendiée

    Bonjour'
    nous sommes un club de rando de 50 adultes.
    nous avions prévu de nous rendre pour paques 2018 sur le sentier des douaniers entre ramatuelle et le cap camarat
    nous souhaitons connaitre les zones sinistrées avant réservation de l'hebergement

    Posté par triangle vert, mercredi 6 septembre 2017 à 21:32

Poster un commentaire